En savoir plus

Notre utilisation de cookies

« Cookies » désigne un ensemble d’informations déposées dans le terminal de l’utilisateur lorsque celui-ci navigue sur un site web. Il s’agit d’un fichier contenant notamment un identifiant sous forme de numéro, le nom du serveur qui l’a déposé et éventuellement une date d’expiration. Grâce aux cookies, des informations sur votre visite, notamment votre langue de prédilection et d'autres paramètres, sont enregistrées sur le site web. Cela peut faciliter votre visite suivante sur ce site et renforcer l'utilité de ce dernier pour vous.

Afin d’améliorer votre expérience, nous utilisons des cookies pour conserver certaines informations de connexion et fournir une navigation sûre, collecter des statistiques en vue d’optimiser les fonctionnalités du site. Afin de voir précisément tous les cookies que nous utilisons, nous vous invitons à télécharger « Ghostery », une extension gratuite pour navigateurs permettant de les détecter et, dans certains cas, de les bloquer.

Ghostery est disponible gratuitement à cette adresse : https://www.ghostery.com/fr/products/

Vous pouvez également consulter le site de la CNIL afin d’apprendre à paramétrer votre navigateur pour contrôler les dépôts de cookies sur votre terminal.

S’agissant des cookies publicitaires déposés par des tiers, vous pouvez également vous connecter au site http://www.youronlinechoices.com/fr/controler-ses-cookies/, proposé par les professionnels de la publicité digitale regroupés au sein de l’association européenne EDAA (European Digital Advertising Alliance). Vous pourrez ainsi refuser ou accepter les cookies utilisés par les adhérents de l'EDAA.

Il est par ailleurs possible de s’opposer à certains cookies tiers directement auprès des éditeurs :

Catégorie de cookie

Moyens de désactivation

Cookies analytiques et de performance

Realytics
Google Analytics
Spoteffects
Optimizely

Cookies de ciblage ou publicitaires

DoubleClick
Mediarithmics

Les différents types de cookies pouvant être utilisés sur nos sites internet sont les suivants :

Cookies obligatoires

Cookies fonctionnels

Cookies sociaux et publicitaires

Ces cookies sont nécessaires au bon fonctionnement du site, ils ne peuvent pas être désactivés. Ils nous sont utiles pour vous fournir une connexion sécuritaire et assurer la disponibilité a minima de notre site internet.

Ces cookies nous permettent d’analyser l’utilisation du site afin de pouvoir en mesurer et en améliorer la performance. Ils nous permettent par exemple de conserver vos informations de connexion et d’afficher de façon plus cohérente les différents modules de notre site.

Ces cookies sont utilisés par des agences de publicité (par exemple Google) et par des réseaux sociaux (par exemple LinkedIn et Facebook) et autorisent notamment le partage des pages sur les réseaux sociaux, la publication de commentaires, la diffusion (sur notre site ou non) de publicités adaptées à vos centres d’intérêt.

Sur nos CMS EZPublish, il s’agit des cookies sessions CAS et PHP et du cookie New Relic pour le monitoring (IP, délais de réponse).

Ces cookies sont supprimés à la fin de la session (déconnexion ou fermeture du navigateur)

Sur nos CMS EZPublish, il s’agit du cookie XiTi pour la mesure d’audience. La société AT Internet est notre sous-traitant et conserve les informations (IP, date et heure de connexion, durée de connexion, pages consultées) 6 mois.

Sur nos CMS EZPublish, il n’y a pas de cookie de ce type.

Pour obtenir plus d’informations concernant les cookies que nous utilisons, vous pouvez vous adresser au Déléguée Informatique et Libertés de l’INRA par email à cil-dpo@inra.fr ou par courrier à :

INRA
24, chemin de Borde Rouge –Auzeville – CS52627
31326 Castanet Tolosan cedex - France

Dernière mise à jour : Mai 2018

Menu Logo Principal ministère de l'Agriculture (DGER) CNIV Bordeaux Sciences Agro Université Champagne-Ardenne IFV ISVV

les maladies du bois de la vigne

GTDfree, programme de chaire industrielle (2016-2020) financé par l’ANR et la Maison Hennessy

Chaire industrielle
L'UMR SAVE coordonne le programme de la chaire industrielle GTDfree. Réunion de lancement du projet, le 2 décembre à l'INRA Bordeaux-Aquitaine

INRA Bordeaux-Aquitaine : lancement de la première chaire industrielle en agronomie pour lutter contre les maladies du bois de la vigne

GTDFree ANR

L’objectif du programme "Chaires Industrielles" de l’ANR vise à renforcer les meilleures initiatives développées dans l'enseignement supérieur et la recherche dans un domaine jugé comme étant hautement prioritaire et stratégique en France. Le programme implique une collaboration entre un établissement de recherche et une (ou plusieurs) entreprise(s).

Dans ce cadre, la chaire industrielle GTDfree a été conçue, suite à l’appel à projet de la Maison Hennessy dont l’UMR SAVE est lauréate, afin d’apporter des solutions à court et moyen termes au problème des maladies du bois de la vigne. Ces dépérissements mettent en effet en danger la pérennité du vignoble, en France, et dans de nombreux autres pays viticoles.

Résumé 

La viticulture occupe une place importante dans l’agriculture et l’économie française. Concernant une filière emblématique, celle du cognac, elle a été leader en 2014 pour la seconde année consécutive des exportations françaises du secteur des vins et spiritueux (2,3 milliards € de CA). La Maison Hennessy, leader des ventes de cognac dans le monde exporte 97 % de ses produits. Cette société, présente dans tous les continents, est aussi historiquement profondément ancrée dans la vie du vignoble charentais. Ce dernier compte aujourd’hui 75 000 ha plantés (Ugni blanc principalement) et doit permettre l’obtention d’eaux de vie de qualité : il dispose donc de ses spécifications propres. Cet objectif nécessite ainsi un vignoble ayant une bonne vigueur et un nombre de ceps improductifs très faible. 

La filière cognac, et plus généralement celle des vins et spiritueux, est dans une situation, a priori, favorable mais elle est pourtant mise en danger par plusieurs menaces qui induisent de profonds bouleversements, e.g. l’évolution du climat et une crise sanitaire majeure, l’épidémie des maladies du bois (MDB) de la vigne qui met en péril la pérennité du vignoble. Depuis l’arrêt de l’utilisation de l’arsénite de sodium en France en 2001, seule molécule homologuée contre les MDB, les pertes de récolte et l’arrachage des ceps augmentent d’année en année depuis 10 ans. Elles sont estimées aujourd’hui à plus de 15% du potentiel du vignoble cognaçais. Les impacts des MDB se font plus largement ressentir sur l’ensemble de la filière viticole française. Ainsi, pour la seule année 2014, les pertes liées à ces pathologies sont colossales : 13% du vignoble français est improductif à cause des MDB ce qui représente environ un milliard d’euros de pertes. Ce constat rentre assez clairement en contradiction avec les perspectives de développement de la filière à moyen terme et celles affichées par la Maison Hennessy depuis plusieurs années. Portée par sa dimension internationale et assumant son rôle de leader dans la filière, la Maison Hennessy a donc choisi de collaborer avec l’UMR SAVE pour développer  un projet de recherche sur les MDB avec une dotation de  600 000 €. Un partenariat qui se trouverait renforcé  par la constitution d’une Chaire Industrielle, en attendant des résultats qui iront au bénéfice de ses partenaires viticulteurs cognaçais et plus largement à l’ensemble du vignoble français et international.

D’une façon globale, le présent projet a été conçu afin d’agir sur des points qui constituent des leviers importants pour limiter le développement des MDB :

  • les interventions culturales (e.g. greffage, taille) qui influent sur la formation accrue des nécroses dans le bois des ceps, ce qui est un point capital pour lutter ces maladies. Connaître l’influence du climat permettra aussi d’agir sur les MDB, par exemple par l’irrigation,
  • les nécroses des tissus ligneux étant dues à des champignons pathogènes, via la connaissance des fonctions du microbiote du bois, des marqueurs liés à la « rupture » d’équilibre au sein des communautés microbiennes, c’est-à-dire au basculement des ceps vers la pathogenèse seront recherchés. Du biocontrôle sera aussi réalisé, certains micro-organismes colonisateurs naturels de la vigne seront utilisés en combinaison pour exercer une protection biologique contre les MDB.
  • grâce aux résultats obtenus dans le cadre de l’observatoire des maladies du bois, une sensibilité plus ou moins grande des cépages aux MDB avait été observée. Dans ce cadre, une recherche de polymorphismes moléculaires liés aux variations face aux MDB semble être une voie de recherche intéressante pour obtenir des marqueurs de tolérance utiles pour la création variétale.

Ces points sont complémentaires et vont permettre d’acquérir une vision globale, systémique, du développement des MDB au vignoble. Des solutions de gestion à court (e.g. mode de taille, curetage) et moyen terme (e.g. aide à la sélection de plants tolérants, lien itinéraire vertueux et microflore «suppressive») seront proposées à l’issue de ce projet.

  • La réunion de lancement du projet aura lieu le 2 décembre à 10h30 à l'INRA Bordeaux-Aquitaine (Villenave d'Ornon). Le programme détaillé sera communiqué ultérieurement.

Voir aussi

Suite à l'appel d'offre international lancé en décembre 2014, par la maison de cognac Hennessy, c'est l'équipe et le programme de recherche pluridisciplinaire présentés par l'UMR SAVE de l'INRA Bordeaux-Aquitaine qui ont été choisis.

La remise officielle de la dotation pour la recherche sur les maladies du bois de la vigne par Bernard Peillon Président de la Maison Hennessy, a eu lieu le lundi 1er février à Paris.

  • Ce projet de recherche a été sélectionné dans les faits majeurs des 70 ans de l'INRA : voir la présentation du projet sur le site 70ans.inra.fr
  • 2 thèses ont commencé en septembre 2016 :

- à l'URVVC, SDRP (URCA) "Etudier l’impact d’un stress thermique sur la physiologie de la vigne en lien avec l’agressivité des Botryospheriaceae" (résumé)

- à l'UMR SAVE (INRA) "Etude de l’influence de facteurs biotiques et abiotiques (taille, eau) sur le développement d’une maladie du bois de la vigne, l’esca" (résumé)

   

  • La première réunion du projet GTDfree a eu lieu vendredi 24 juin à Cognac pour lancer les travaux prévus dans l’action I, sous-action I.1. « Influence du mode de conduite, du greffage sur les MDB et curetage des nécroses »