En savoir plus

Notre utilisation de cookies

« Cookies » désigne un ensemble d’informations déposées dans le terminal de l’utilisateur lorsque celui-ci navigue sur un site web. Il s’agit d’un fichier contenant notamment un identifiant sous forme de numéro, le nom du serveur qui l’a déposé et éventuellement une date d’expiration. Grâce aux cookies, des informations sur votre visite, notamment votre langue de prédilection et d'autres paramètres, sont enregistrées sur le site web. Cela peut faciliter votre visite suivante sur ce site et renforcer l'utilité de ce dernier pour vous.

Afin d’améliorer votre expérience, nous utilisons des cookies pour conserver certaines informations de connexion et fournir une navigation sûre, collecter des statistiques en vue d’optimiser les fonctionnalités du site. Afin de voir précisément tous les cookies que nous utilisons, nous vous invitons à télécharger « Ghostery », une extension gratuite pour navigateurs permettant de les détecter et, dans certains cas, de les bloquer.

Ghostery est disponible gratuitement à cette adresse : https://www.ghostery.com/fr/products/

Vous pouvez également consulter le site de la CNIL afin d’apprendre à paramétrer votre navigateur pour contrôler les dépôts de cookies sur votre terminal.

S’agissant des cookies publicitaires déposés par des tiers, vous pouvez également vous connecter au site http://www.youronlinechoices.com/fr/controler-ses-cookies/, proposé par les professionnels de la publicité digitale regroupés au sein de l’association européenne EDAA (European Digital Advertising Alliance). Vous pourrez ainsi refuser ou accepter les cookies utilisés par les adhérents de l'EDAA.

Il est par ailleurs possible de s’opposer à certains cookies tiers directement auprès des éditeurs :

Catégorie de cookie

Moyens de désactivation

Cookies analytiques et de performance

Realytics
Google Analytics
Spoteffects
Optimizely

Cookies de ciblage ou publicitaires

DoubleClick
Mediarithmics

Les différents types de cookies pouvant être utilisés sur nos sites internet sont les suivants :

Cookies obligatoires

Cookies fonctionnels

Cookies sociaux et publicitaires

Ces cookies sont nécessaires au bon fonctionnement du site, ils ne peuvent pas être désactivés. Ils nous sont utiles pour vous fournir une connexion sécuritaire et assurer la disponibilité a minima de notre site internet.

Ces cookies nous permettent d’analyser l’utilisation du site afin de pouvoir en mesurer et en améliorer la performance. Ils nous permettent par exemple de conserver vos informations de connexion et d’afficher de façon plus cohérente les différents modules de notre site.

Ces cookies sont utilisés par des agences de publicité (par exemple Google) et par des réseaux sociaux (par exemple LinkedIn et Facebook) et autorisent notamment le partage des pages sur les réseaux sociaux, la publication de commentaires, la diffusion (sur notre site ou non) de publicités adaptées à vos centres d’intérêt.

Sur nos CMS EZPublish, il s’agit des cookies sessions CAS et PHP et du cookie New Relic pour le monitoring (IP, délais de réponse).

Ces cookies sont supprimés à la fin de la session (déconnexion ou fermeture du navigateur)

Sur nos CMS EZPublish, il s’agit du cookie XiTi pour la mesure d’audience. La société AT Internet est notre sous-traitant et conserve les informations (IP, date et heure de connexion, durée de connexion, pages consultées) 6 mois.

Sur nos CMS EZPublish, il n’y a pas de cookie de ce type.

Pour obtenir plus d’informations concernant les cookies que nous utilisons, vous pouvez vous adresser au Déléguée Informatique et Libertés de l’INRA par email à cil-dpo@inra.fr ou par courrier à :

INRA
24, chemin de Borde Rouge –Auzeville – CS52627
31326 Castanet Tolosan cedex - France

Dernière mise à jour : Mai 2018

Menu Logo Principal ministère de l'Agriculture (DGER) CNIV Bordeaux Sciences Agro Université Champagne-Ardenne IFV ISVV

les maladies du bois de la vigne

Observatoire national des maladies du bois

Suite à la recrudescence de l’esca en France depuis le début des années 1990, un Observatoire National des Maladies du Bois de la vigne a été mis en place en 2002 par un groupe de travail constitué sous l’égide de l’Onivins (aujourd’hui France-Agrimer). Prévu d’abord sur une période de 6 années (2003-2008), afin de faire un état des lieux pluriannuel et d’évaluer de façon objective l’évolution de l’incidence des maladies du bois, l’observatoire, coordonné par les DRAF-SRAL reposait sur un dispositif départ d’environ 700 parcelles (300 ceps observés) et couvrait 27 cépages. Les partenaires étaient multiples : FREDON, Chambres agricoles, INRA, Université de Strasbourg, IFV, coopératives, syndicats, distributeurs, etc. Cet observatoire a ensuite été poursuivi sous une autre forme à partir de 2009 en s’appuyant sur une partie des parcelles suivies entre 2003 et 2008 et des parcelles du réseau actuel d’épidémio-surveillance.

Les résultats ont montré qu’au cours de cette période, selon les années, 30 à 52% des parcelles suivies (et exploitables) avaient manifesté des symptômes d’eutypiose et que 50 à 83% avaient montré des symptômes d’esca, confirmant que ces deux principaux syndromes sont très répandus sur le territoire viticole français. Durant la même période, le nombre moyen de ceps atteints par parcelle et par l’eutypiose tendait à régresser (3,35% en 2003, 2,54% en 2008) alors que celui de l’esca augmentait de 1,04 à 3,23%, confirmant la progression de cette maladie (figure).

Les analyses des données réalisées par les équipes partenaires du projet a montré que tous les cépages, de toutes les régions viticoles françaises, ont été concernés, même si des différences notables sont observées (Bruez et al., 2013 ; Fussler et al., 2008 ; Grosman et Doublet, 2012). Par exemple, le cépage Ugni Blanc exprime fortement l’eutypiose dans les Charentes alors que le Savagnin et le Trousseau dans le Jura sont très atteints par l’esca. De plus, selon les régions, un même cépage peut-être atteint dans des proportions identiques par l’esca, e.g. le Sauvignon dans les vignobles de Bordeaux, de Bourgogne et du Centre, ou de façon différente, e.g. le Cabernet-Sauvignon dans le Bordelais et en région Provence-Alpes-Côte d’Azur. Ce résultat suggère l’influence de facteurs culturaux.

Evolution de l’incidence économique des maladies du bois en France en terme de ceps improductifs ou altérés dans leur potentiel de production

Effet cépage sur la sensibilité à l'eutypiose (prévalence mesurée en 2008). Grosman et Doublet, Phytoma 651 (2012)

Progression de l'esca dans les vignobles

Sensibilité des cépages

La prévalence (nombre de ceps exprimant les symptômes) de ces maladies permet de montrer un effet « sensibilité des cépages » très fort (figure). Il est important de mentionner que si l’expression et l’impact de ces maladies augmente généralement avec l’âge, les observateurs ont souvent rapporté que l’esca était aussi de plus en plus observé sur jeunes vignes. Un taux de mortalité élevé est généralement associé à une forte expression des maladies. Pour l’effet « âge », les fréquences élevées de l’esca correspondent à un âge moyen oscillant entre 15 et 25 ans alors que pour l’eutypiose, les âges concernés vont de 25 à 40 ans (Grosman et Doublet, 2012). L’augmentation de la mortalité est liée à l’augmentation de l’expression des maladies dans un intervalle global de 15 à 35-40 ans. En fusionnant l’ensemble des ceps altérés au niveau du bois et les plus altérés au niveau foliaire pour définir une variable nommée « ceps improductifs », la surface improductive en 2013 est estimée à 13% (contre moins de 6% en 2003).

Voir aussi

Références bibliographiques :

Bruez E., Lecomte, P., Grosman, J., Doublet, B., Bertsch, C., Fontaine, F., Ugaglia, A., Teisedre, P.-L., Da Costa, J.-P., Guerin-Dubrana, L., and Rey, P. 2013. Overview of grapevine trunk diseases in France in the 2000s. Phytopathologia Mediterranea 52 (2) 262-275

Fussler L., Kobes N., Bertrand F., Maumy M., Grosman J., and S. Savary, 2008. A characterization of grapevine trunk diseases in France from data generated by the national grapevine wood diseases survey. Phytopathology 98 (5) : 571-579

Grosman J. et B. Doublet, 2012. Maladies du bois de la vigne. Synthèse des dispositifs d’observation au vignoble, de l’observatoire 2003-2008 au réseau d’épidémio-surveillance actuel. Phytoma – La Défense des Végétaux 651, 31-35 pdf

Observatoire des maladies du bois en pays de Loire

Observatoire des maladies du bois en pays de Loire

InterLoire et les chambres d'agriculture ligériennes ont relancé depuis 2012 l'observatoire des maladies du bois. Cet observatoire a maintenant son...
Lire la suite