En savoir plus

Notre utilisation de cookies

« Cookies » désigne un ensemble d’informations déposées dans le terminal de l’utilisateur lorsque celui-ci navigue sur un site web. Il s’agit d’un fichier contenant notamment un identifiant sous forme de numéro, le nom du serveur qui l’a déposé et éventuellement une date d’expiration. Grâce aux cookies, des informations sur votre visite, notamment votre langue de prédilection et d'autres paramètres, sont enregistrées sur le site web. Cela peut faciliter votre visite suivante sur ce site et renforcer l'utilité de ce dernier pour vous.

Afin d’améliorer votre expérience, nous utilisons des cookies pour conserver certaines informations de connexion et fournir une navigation sûre, collecter des statistiques en vue d’optimiser les fonctionnalités du site. Afin de voir précisément tous les cookies que nous utilisons, nous vous invitons à télécharger « Ghostery », une extension gratuite pour navigateurs permettant de les détecter et, dans certains cas, de les bloquer.

Ghostery est disponible gratuitement à cette adresse : https://www.ghostery.com/fr/products/

Vous pouvez également consulter le site de la CNIL afin d’apprendre à paramétrer votre navigateur pour contrôler les dépôts de cookies sur votre terminal.

S’agissant des cookies publicitaires déposés par des tiers, vous pouvez également vous connecter au site http://www.youronlinechoices.com/fr/controler-ses-cookies/, proposé par les professionnels de la publicité digitale regroupés au sein de l’association européenne EDAA (European Digital Advertising Alliance). Vous pourrez ainsi refuser ou accepter les cookies utilisés par les adhérents de l'EDAA.

Il est par ailleurs possible de s’opposer à certains cookies tiers directement auprès des éditeurs :

Catégorie de cookie

Moyens de désactivation

Cookies analytiques et de performance

Realytics
Google Analytics
Spoteffects
Optimizely

Cookies de ciblage ou publicitaires

DoubleClick
Mediarithmics

Les différents types de cookies pouvant être utilisés sur nos sites internet sont les suivants :

Cookies obligatoires

Cookies fonctionnels

Cookies sociaux et publicitaires

Ces cookies sont nécessaires au bon fonctionnement du site, ils ne peuvent pas être désactivés. Ils nous sont utiles pour vous fournir une connexion sécuritaire et assurer la disponibilité a minima de notre site internet.

Ces cookies nous permettent d’analyser l’utilisation du site afin de pouvoir en mesurer et en améliorer la performance. Ils nous permettent par exemple de conserver vos informations de connexion et d’afficher de façon plus cohérente les différents modules de notre site.

Ces cookies sont utilisés par des agences de publicité (par exemple Google) et par des réseaux sociaux (par exemple LinkedIn et Facebook) et autorisent notamment le partage des pages sur les réseaux sociaux, la publication de commentaires, la diffusion (sur notre site ou non) de publicités adaptées à vos centres d’intérêt.

Sur nos CMS EZPublish, il s’agit des cookies sessions CAS et PHP et du cookie New Relic pour le monitoring (IP, délais de réponse).

Ces cookies sont supprimés à la fin de la session (déconnexion ou fermeture du navigateur)

Sur nos CMS EZPublish, il s’agit du cookie XiTi pour la mesure d’audience. La société AT Internet est notre sous-traitant et conserve les informations (IP, date et heure de connexion, durée de connexion, pages consultées) 6 mois.

Sur nos CMS EZPublish, il n’y a pas de cookie de ce type.

Pour obtenir plus d’informations concernant les cookies que nous utilisons, vous pouvez vous adresser au Déléguée Informatique et Libertés de l’INRA par email à cil-dpo@inra.fr ou par courrier à :

INRA
24, chemin de Borde Rouge –Auzeville – CS52627
31326 Castanet Tolosan cedex - France

Dernière mise à jour : Mai 2018

Menu Logo Principal ministère de l'Agriculture (DGER) CNIV Bordeaux Sciences Agro Université Champagne-Ardenne IFV ISVV

les maladies du bois de la vigne

Les dépérissements à Botryosphaeria

botryosphaeria2

Photos UMR SAVE (INRA)

Les dépérissements à Botryosphaeria (synonymes : chancres à Botryosphaeria1, ou Black dead arm2) affectent essentiellement le bois sous la forme de nécroses sectorielles et longitudinales ou de chancres se développant souvent à partir de blessures. Ces nécroses sont associées au développement de champignons appartenant à la famille des Botryosphaeriaceae.

Une trentaine d’espèces a été recensée sur vigne. Sur cette plante, les espèces les plus fréquentes sont : Diplodia seriata, Neofusicoccum parvum, Diplodia mutila, Lasiodiplodia theobromae, Botryosphaeriadothidea , Botryosphaeria lutea, Botryosphaeria viticola. Ce sont des champignons très cosmopolites et polyphages ; ils sont rapportés partout dans le monde, notamment sur divers hôtes ligneux et dans des niches écologiques très variées. Ajoutons que ces champignons ont des comportements de type endophyte ou de pathogène latent reconnus chez de nombreuses espèces ligneuses. Ces statuts comportementaux ont été étudiés chez la vigne et un certain nombre d'espèces fongiques ont été isolées de tissus dépourvus de tout symptôme (L. theobromae, D. seratia, D. mutila, N. parvum). Ces premières études doivent être complétées, ainsi que celles définissant les conditions qui influencent le passage de l'état latent au parasitisme, comme par exemple les stress hydriques, facteur pouvant favoriser leur progression dans le bois.

Par le passé, plusieurs espèces ont longtemps été regroupées sous le nom de Sphaeropsis malorum, espèce alors considérée comme essentiellement saprophyte ou opportuniste. Mais la véritable incidence sur vigne de ces champignons a longtemps été méconnue faute d'études spécifiques. Aujourd’hui, ces champignons ont pour certains acquis un statut d’agent pathogène. Cependant l’étiologie de ces maladies et l'épidémiologie des Botryosphaeriaceae sur la vigne sont encore assez mal connues.

(1) Etant donné la diversité des symptômes provoqués par les Botryosphaeriaceae sur vigne, il a été récemment proposé l'appellation dépérissement à Botryosphaeria (Botryosphaeria dieback) pour qualifier les problématiques phytosanitaires dans lesquelles ces champignons sont impliqués.

(2) Le Black dead arm (bras mort noir) est une maladie qui fut décrite pour la première fois en Hongrie en 1974, se caractérisant par des nécroses noires situées dans le bois externe, et associées à la présence de Diplodia mutila (anc. Botryosphaeria stevensii Shoem. ou Sphaeropsis malorum Berk). Notons que cette appellation « Black dead arm » fut aussi utilisée en France pour caractériser plusieurs symptômes sur vigne, notamment foliaires, considérés comme différents de ceux de l'esca, mais qui n'en sont en fait que les prémices (Lecomte et al., 2012).

Voir aussi

Pour plus d'informations, consulter l'application e-phytia